Un consommateur « zappeur »

En 2030, les consommateurs sont prêts à payer plus cher certains produits suisses si la qualité est au rendez-vous. Le consommateur achète plus de produits labellisés mais est un « zappeur » qui consomme des produits locaux comme exotiques, des produits issus d’une agriculture intensive comme ceux issus d’une agriculture biologique, des produits de bas de gamme comme de luxe.
Ces choix de consommation et l’augmentation du prix des ressources naturelles, se traduisent par une augmentation du budget consacré à la nourriture, il est de 10% en 2030.