Un consommateur « Minergie »

Le consommateur est attentif à l’impact énergétique des aliments. Grâce aux indications sur les emballages, il s’oriente vers une alimentation qui consomme moins d’énergie. Il privilégie les productions locales aux importations et les protéines végétales (lentilles, soja) à la viande.

La part du budget des ménages consacré à la nourriture retrouve le niveau des années 1970, soit 16% du budget.