Des soutiens à l’agriculture qui se font rares

En 2030, les soutiens à l’agriculture ont été fortement réduits.

Les agriculteurs reçoivent moins d’aides et les dépenses nécessaires pour produire (engrais ou gasoil par exemple) augmentent fortement. De leur côté, les grands distributeurs profitent de cette libéralisation totale pour faire pression sur les prix payés pour la production.

La situation est difficile pour les agriculteurs. Beaucoup abandonnent leurs exploitations et se reconvertissent dans d’autres métiers.